Comission Cantine 2015




Voici les points que la Commission de Cantine souhaite travailler :
1)     Respect du menu : 
Les menus devront à l’avenir être mieux respectés, les plats indiqués dans le menu devront correspondre aux plats réellement servis aux enfants. Il est anormal que certains produits servis soient « non identifiés ». Mélange de poisson blancs (panga, tilapia, produits recyclés…) vendu pour du colin.
2)     Qualités des aliments :
a.      Viandes : Il y a beaucoup de porc et de poulet, compte tenu de la sensibilité de ces viandes (riches en antibiotiques notamment), nous souhaitons qu’elles soient bio. Possibilité d’incorporer au menu de l’agneau, du lapin, plus de veau. Eliminer les boulettes de viandes et les nuggets si ils ne sont pas bio.
b.      Œuf : Ne pas systématiquement proposer les œufs sous forme de « tortilla ». Œuf dur par exemple. Nous souhaitons des œufs bio.
c.      Poissons : Exclure fermement les poissons « critiques » comme panga, tilapia, perche du Nil…Privilégier les poissons de haute mer comme le merluza, bacalao…La cuisson au four est acceptable, à privilégier.
d.      Légumes  : Avoir dans la majorité des cas des légumes écologiques. Augmenter la fréquence et les variétés : des courgettes, carottes par exemple. Il n’est pas normal que le seul apport de légumes dans un repas vienne de la sauce tomate.
e.      Légumineuses : Augmenter les fréquences avec au moins deux légumineuses par semaine. De petits pois, pois chiche, haricots vert et blancs… mais aussi des céréales comme le quinoa, le blé…
f.       Protéines : En général augmenter l’apport de protéines végétales via les légumineuses (legumbres)
g.      Salsas : éviter les sauces trop lourdes type béchamel souvent dominante par rapport au plat servi. Privilégier les sauces équilibrées comme tomates, jus de viande…
h.      Produits écologiques : Demande ferme pour avoir au moins 50% des quantités ingérées par les enfants en produits bio.
3)     Quantités :a    Adapter les quantités entre les petits et les grands
b.      Augmenter en général les rations car les enfants ont souvent faim à la sortie de la cantine, certains prennent du pain dans la cour.


COMPTE RENDU CANTINE OCT/NOV 2015

Nous avons fait 2 dégustations (le 23 octobre et le 2 novembre)

Le premier jour nous avons eu des pâtes sauce tomate, boulettes de viande et fruits (non bio), le deuxième jour : soupe de poisson bio, poulet bio et pommes de terre avec fruits non bio.

Les parents ont apprécié les repas qui était très corrects et savoureux.

Nous avons assisté au repas des maternelles et des primaires et constaté que de nombreux moniteurs étaient très présents pour aider au déroulement du repas. Le temps de cantine est correct : entre 45 minutes et 1 heure pour les enfants les plus lents.

Un travail est fait sur le recyclage des matières organiques et les pots de yaourt.

Au niveau qualité, il ne reste pas beaucoup de choses à améliorer…


-       Nous n'avons pas eu de fruits bio, il faudrait vérifier que les 2 fruits bio par semaine soient respectés.

-       Scolarest affirme utiliser 100 % d´huile d´olive dans la préparation des repas, nous aimerions savoir s'il s’agit d'huile d´olive vierge à 100 %, ou s'il s´agit de mélanges de différentes huiles d´olive.

-       Un travail sur le recyclage a été mis en place, mais nous avons été surpris par la quantité de bouteilles d´eau utilisées (60 par jour, 1 200 par mois…) nous demandons à la commission de réfléchir sur ce point pendant l'année.

-       Les serviettes en papier sont jetées avec les déchets organiques, il faudrait vérifier si ça ne représente pas une trop grande quantité de papier. Envisager si les enfants ne peuvent pas amener leur serviette en tissu de la maison.


-       Certains parents demandent de continuer à avoir le menu imprimé (apparemment il y a des parents qui n´ont pas d´imprimante à la maison), nous apprécions le souci de l´école de ne pas gaspiller de papier, mais il faudrait que tous les parents puissent avoir accès au menu. Il faudrait réfléchir à une solution (en laisser quelques-uns à l'entrée…).

-       Le pain est distribué en fin de repas, nous avons vu les enfants le prendre dans les corbeilles après le fruit. Nous proposons que les moniteurs soient plus flexibles sur ce point sans que cela modifie l´appétit des enfants, par exemple pour les plats en sauce ils pourraient avoir accès au pain au début du repas…



COMPTE RENDU CANTINE - CONSEIL D´ECOLE 3/6 2014

Romain Chalumeau,Mariam Chaib, Esther Guillem, Regina Ventura, Jerome Rousseaux, Florence Cortale , Maya Gracia

1.- Nous avons constaté lors de ce dernier trimestre une nette amélioration sur la qualité des aliments servis à la cantine
il y a moins de porc et de poulet (que nous considérons des produits sensibles, de croissance rapide et nourris avec des antibiotiques), plus de lapin, d’agneau et de veau. Les poissons sensibles (panga , tilapia , perche du nil) ont  disparu du menu.
Nous avons plus de variété de légumes, de céréales et de fruits bio.
Ils ont introduit de nouvelles céréales (quinoa, couscous).
Les fritures ont diminué  à 2 fois par mois.
Nous vérifions la totalité des étiquettes des plateaux 1 fois par semaine, nous constatons une nette diminution des additifs artificiels, des  graisses hydrogénées et de l’huile de palme, mais encore présentes.
a.Les points faibles :
                                                    i.     Peu de viande ou de poisson, il manque peut-être des étiquettes.
                                                   ii.     Eurest a servi du Tilapia le 14 mai. Pas acceptable selon cahier des charges et compte rendus précédents.
                                                  iii.     Encore des colorants, conservateurs…



 2.- La commission des parents a visité et mangé à la cantine le 23 mai :
Nous constatons que les moniteurs s´occupent bien des enfants et les connaissent bien, mais il y a des enfants (surtout en maternelle) qui restent très longtemps à la cantine sans finir leur repas. Les moniteurs ne s’occupent pas de les stimuler, ils s’occupent surtout de débarrasser les tables et de nettoyer. Nous aimerions qu´ils aient des directives plus claires pour aider les enfants « lents et problématiques ». Certains enfants se plaignent d´arriver tard en cours et de ne pas avoir droit à la récréation à cause de leur lenteur.
Direction est d´accord pour travailler avec le nouvel intendant , Mr. Maurell,  ce point faible constaté .
 Nous proposons que les moniteurs remplissent une grille d´acceptation des repas et des incidents, comme cela se fait dans des écoles catalanes. La commission pourrait aider à la confectionner. Les parents seraient informés des enfants qui mangent mal ou qui posent des difficultés.
L’année prochaine, nous aimerions pouvoir assister aux repas en moyenne 2 fois par trimestre et, lors de nos visites, pouvoir manger avec les enfants (nous mangeons dans une salle ou dans le bureau du directeur) pour pouvoir passer plus de temps au réfectoire avec les enfants.
Lors de notre seul passage à la cantine au cours du dernier trimestre, nous avons goûté une viande très savoureuse et tendre, cependant, nous avons constaté que ce n’étaient pas les mêmes morceaux que les enfants avaient dans leur assiette. La viande des enfants était coupée différemment et plus sèche. Nous ne pouvons pas évaluer clairement la qualité de la totalité des échantillons servis.
Les représentants des parents d'élèves et délégues de classe informent la commission qu'il existe toujours une certaine incompréhension et mécontentement des parents concernant la cantine, probablement due à l'absence de communication faite sur les changements positifs réalisés dans les derniers mois. Il faudra communiquer urgemment depuis l'école et en parallèle depuis l'Apeelb sur ce qui a été realisé: un cahier des charges accepté par toutes les parties, plus de bio, moins de produits conservateurs et colorants, plus de variété de légumes et de viande, des produits plus sains en général. Des changements au niveau des moniteurs (des consignes afin de motiver l'enfant à terminer son repas, un documents à destination et élaborer avec les enfants sur le comportament adéquat à la cantine, le respect des moniteurs et de la nourriture...) et des groupes d'activité (les cessions télévision ont été reduites mais pas supprimées).
Un communiqué sera envoyé par la direction avant la fin de l´année scolaire, l’Apeelb pourra apporter des idées de communication positive.      Une enquête de satisfaction sera réalisée en octobre 2014 par l’école.  La parents de la commission de cantine aimeraient participer à son élaboration.
Nous proposons d´intégrer à la commission de cantine aux moins  2 enseignants (un(e) de maternelle et un(e) de primaire), qui mangent les mêmes plateaux que les enfants et dans la même salle de réfectoire.




Les nouvelles normes de la cantine, dessinées par les élèves lors du concours de dessin.



   

Communication des résultats des actions engagées par la commission cantine du conseil d’école 2013 - 2014

La commission cantine de l’école qui regroupe la direction et les équipes de gestion de l’école, le
comité de gestion ainsi que des représentants des parents d’élèves (Apeelb), a travaillé activement
au cours de cette année.

L’objectif principal de ce travail a été d’améliorer la qualité des repas servis, mais aussi de redéfinir
plus précisément le travail d’encadrement des moniteurs au réfectoire.
Ce travail s’est réalisé en trois temps.

- D’abord un diagnostic des menus, des ingrédients, des consignes des moniteurs. Ceci s’est opéré sur
le lieu de restauration, avec plusieurs dégustations des plats servis, observations du fonctionnement
du « comedor » et analyse de fiches techniques des ingrédients utilisés.
- Ensuite l’équipe a procédé à des recommandations à la société prestataire du service de restauration
scolaire (Eurest) dans l’objectif de définir un nouveau cahier des charges précis.
- Enfin un suivi des améliorations engagées a été effectué.
L’ensemble des acteurs de la commission ont constaté des améliorations significatives à la fois dans
la qualité des repas et dans l’organisation du service. Il reste toutefois quelques axes d’amélioration
qui seront implémentés dès la rentrée 2014.

En préambule, il faut signaler que l’école ne dispose pas de cuisine par manque de place, ce qui
impose au prestataire de servir des plats qui sont livrés à l’école et régénérés sur place (ou réchauffés
sur place).

Les améliorations inscrites au cahier des charges ont consisté à:

- apporter de la diversité aux menus
- suivre un axe « dieta mediterranea »,
- introduire plus de produits biologiques,
- limiter de manière stricte les additifs,
- réduire la consommation de poulet ou de porc à une fois par semaine car ces viandes sont riches en
antibiotiques,
- introduire de nouvelles viandes comme l’agneau,
- exclure les poissons d’élevage intensif comme le tilapia, le panga ... pour privilégier des poissons de
pêche comme le colin, la morue…
Par ailleurs la quantité de protéines d’origine végétale a été augmentée via les légumineuses
(lentilles, pois chiche, petits pois…) et de nouvelles céréales ont été introduites (par exemple la
quinoa).

Concernant les quantités, les personnes en charges du service essayent d’adapter au mieux les quantités à l’appétit des enfants. Les moniteurs ont reçu des instructions claires afin de motiver les enfants à terminer leur plat tout en prenant en compte avec pédagogie les enfants les plus difficiles.

La consigne générale est d’essayer de motiver les enfants à terminer au moins trois quart de leur plat afin de s’assurer qu’ils aient ingéré l’énergie nécessaire à leur bon développement physique. Cet aspect est probablement le plus difficile dans la gestion d’une cantine, car les comportements alimentaires sont très différents d’un enfant à l’autre.

En parallèle aux actions menées auprès du prestataire de service, depuis le mois de Mars, une collaboration étroite entre les moniteurs et l’école a permis d’accompagner les élèves aux changements qui étaient opérés : - Bilan plus réguliers avec les moniteurs - Mise ne place de normes mieux définies. Ces normes ont été illustrées par les élèves à l’occasion d’un concours de dessin : (ce qu’on doit manger au minimum pour être en forme et ne pas manger que du pain, règles de conduite dans le réfectoire). - Action pédagogique des enseignants auprès de leurs élèves Le directeur est passé auprès des élèves de toutes les classes élémentaires afin de mener un dialogue avec eux. Ces moments de rencontre ont permis aux élèves de parler de leur perception des changements concernant l’introduction des nouveaux plats et la mise en place des nouvelles normes. Le directeur a expliqué aux enfants pourquoi ces changements étaient opérés. D’une façon générale, les élèves ont bien compris ce que nous souhaitions, parents, équipes de direction et de gestion, et ont porté un regard positif aux changements qui étaient en cours.

Cependant, les nouveautés en général créent des questionnements, des inconforts, ou parfois même des rejets de la part des enfants. A ce niveau de notre travail, nous avons besoin de la collaboration de chaque parent : - D’une part pour valoriser l’image de la cantine et ainsi créer une dynamique positive dans l’esprit des enfants. - D’autre part pour limiter « la taille des sandwich » que certains enfants sortent de leur cartable à 10h30. Ce gros goûter a l’effet d’un véritable coupe faim 1h30 plus tard quand les enfants passent à table. L’idéal serait de petit-déjeuner copieusement avant de venir à l’école, et lorsque ce n’est pas possible, mettre dans le cartable de l’enfant une petite collation qui lui permettra de tenir jusqu’à la pause de méridienne, sans empiéter sur le rôle du repas de midi.
Cette année, un réel travail a été engagé pour améliorer le service de restauration scolaire. Ces améliorations sont le fruit d’un dialogue et d’un consensus entre école, représentants de parents, société de restauration, dans l’objectif d’améliorer la qualité nutritionnelle et gustative des repas servis ainsi que le fonctionnement du temps de déjeuner.

Nous resterons vigilants lors de la prochaine année scolaire quant au maintien de la qualité de la prestation de restauration, et nous essaierons de trouver les outils pour maintenir l’ensemble des parents impliqués dans ce projet.

La commission cantine.